links for 2011-08-29

  • Basée sur les chiffres de ComScore de Juin 2011, cette synthèse s'attache à la démographie des utilisateurs des réseaux sociaux en fonction du sexe et de l'âge. Facebook arrive en tête avec 74% de la population internet couverte par ce site de réseau social au sein duquel classes d'âge et sexe sont répartis de façon homogène. Vient ensuite Skyrock.com dont l'audience est âgée de moins de 25 ans. Sur Copains d'avant, ce sont plutôt des femmes de plus de 35 ans qui vont fréquenter ce site de réseau social plus ancien que Facebook. Quant aux sites dédiés aux professionnels, en France Viadéo devance LinkedIn avec respectivement plus d'hommes de 35 ans sur l'un et une sur-représentation des plus de 55 ans sur l'autre. Enfin 8% des internautes de plus de 15 ans se sont rendus sur Twitter en juin, des – de 45 ans pour 69% et majoritairement des hommes avec une sur-représentation des femmes chez les 15-24 ans. Des données intéressantes sur le seul visitorat des sites. (Laurence Allard)
  • Cet article revient sur l'usage des technologies pendant l'ouragan baptisé "Irène" qui a frappé le nord est des USA . Il fait mention du fait que plus de la moitié des adultes américains utilisent les réseaux sociaux, que 35% disposent de smartphones et que 78% sont connectés à Internet. L'auteur insiste sur la forte demande d'informations actualisées en temps réel sur l'ouragan des habitants des zones concernées. Il rappelle ainsi que dès les premières secondes de la catastrophe naturelle, des vagues de tweets ont submergés le site Twitter. Des cartes de la situation et des demandes d'aide ont été ainsi confectionnées par des réseaux de citoyens utilisant le dispositif désormais populaire d'Ushahidi telles que http://irenerecoverymap.com. Ce qui amène l'auteur a rappeler qu'au moment où l'on parle beaucoup de l'internet des objets, les citoyens sont les meilleurs "capteurs" des situations de crise. Ainsi "l'internet des citoyens" allié à des données ouvertes semble le plus adapté.(LA)
  • Nous avons plusieurs fois dans cette veille pointé le rôle désormais géo-stratégique de Google à travers son service de cartographie Google Maps. Ici ce bref article mentionne le fait qu'après la prise de tripoli par les rebelles opposés au régime du colonel Kadhafi dans la nuit du dimanche 21 au 22 août, le service Google Maps a repris le nouveau nom de la Place Verte, symbole du pouvoir démis et rebaptisée "Place des Martyrs". L'histoire cartographiée en temps réel en somme. (Laurence Allard)
Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s