links for 2011-09-26

  • Les rouleaux de la Mer Morte datent de 2300 ans. Ils sont désormais disponibles en ligne sur le nouveau site du Musée d'Israël développé avec l'aide de Google. Il est ainsi possible de lire les manuscrits en faisant défiler les rouleaux qui ont été numérisés en haute définition. 5 de ces textes bibliques les plus anciens sont désormais accessibles dans un site à la fois pédagogique mais également d'une belle qualité ergonomique. D (LA)
  • Ce blog est spécialisé dans la cartographie de crise et son auteur a animé la cellule des volontaires qui validait et localisait sur le dispositif Ushahidi les demandes d'aide suite au tremblement de terre en Haïti en janvier 2010. Le billet est consacré à la façon dont les applications de réalité augmentée pourraient être utilisées dans des situations de crise pour cartographier l'état des dégâts et des reconstructions, les appels à l'aide et les propositions de bénévoles. Le principe est de visualiser sur un mode dynamique l'avancement des réponses dans une situation d'urgence au moment où elles se trouvent cartographiées. L'application choisie permet notamment de pouvoir être utilisée hors ligne par un système de cache imaginé fort à propos pour des usages humanitaires. Un exemple qui montre le champ des possibles dans le déploiement de la réalité augmentée et les services qu'elle pourrait rendre. (Laurence Allard)
  • Le principe du web sémantique est de permettre une recherche documentaire par agents intelligents à partir du moment où une normalisation des métadonnées décrivant un document a été effectuée dans le cadre du consortium W3C, organisme non lucratif qui vise à rendre compatible les différentes technologies utilisées sur le web notamment en privilégiant les formats ouverts. C'est l'inventeur du World Wide Web, Sir Tim Berners-Lee qui oeuvre à la promotion du web sémantique. Le British Museum s'ouvre à l'expérimentation du web sémantique en ouvrant techniquement parlant aux développeurs la possibilité de compléter la base de données du BM avec d'autres applications et services. Et par le jeu de recherche logicielle entre métadonnées, il sera également possible d'établir des liens nouveaux entre les documents. Cette démarche est à signaler notamment en mettant l'accent sur l'enrichissement du web par lui-même dans le cadre d'une adoption des formats ouverts. (Laurence Allard)
  • D'ici 2012, un grand nombre de téléphones seront équipés de puces NFC permettant d'utiliser les services basés sur cette communication dite en champ proche (autour de 10 cm). A Nice, de nombreuses usages sont déjà permis comme le paiement de son titre de transport ainsi que des push d'informations culturelles dans certains musées ou quartiers de la ville. Cet article présente un entretien original avec un enseignant d'informatique de l'Université de Nice-Sophia Antipolis qui avance l'hypothèse d'un usage de "monnaie sociale" des chipsets NFC. En effet, couplé à des fonctionnalités de réseaux sociaux et de géolocalisation, le commerce mobile peut se décliner dans des échanges de proximité voire interpersonnels comme des échanges de produits ou de services dans le cadre d'un travail bénévole ou de soutien scolaire. Une économie donc à réinventer dans le cadre de ce "cash dématérialisé" que permet le NFC.(Laurence Allard)
  • Lors de la conférence "F8" du 22 septembre, où il a été annoncé encore de nouveaux changements et fonctionnalités sur le premier des sites de réseaux sociaux dans le monde, des chiffres intéressants ont été avancés notamment sur les usagers mobiles. Facebook comptabilise 800 millions d'utilisateurs dont 350 millions d'usagers par mobile. En lien avec 475 opérateurs de téléphonie dans le monde, la firme travaille à l'accès de Facebook pour des gammes différenciés de téléphones allant du plus simple au smartphone. C'est dans ce cadre d'un accès non restreint aux applications mobiles pour smartphones – qui ne sont pas répandus de fait partout dans le monde – que Facebook s'est tourné vers le développement en HTLM5 d'une Web App. Ce point montre bien que téléphonie mobile et réseaux sociaux peuvent se rencontrer sous un autre paradigme que le magasin d'applications mobiles et qu'internet mobile ne signifie pas obligatoirement smartphone dernier cri… (Laurence Allard)
  • Cette infographie vise à relativiser une appréhension des sites de réseaux sociaux trop centrée sur Facebook. A l'échelle globale, il est en effet passionnant de noter que pour des taux de connexion s'établissant entre moins de 40% d'internautes au Brazil et plus de 80% au Royaume Uni, le poids de Facebook est a relativiser. Au Japon comme au Brésil, ce sont des sites de réseaux ou plates-formes de blog comme Orkut ou FC2 Blog qui sont utilisés en premier lieu par les habitants de ces pays. Viennent également des offres locales comme en France avec Skyrock.com au top 5 des services utilisés. Cette infographie vient donc quelque peu relativiser la domination globale de Facebook même si on peut noter dans les pays anglo-saxons un usage relativement homogène entre Facebook, Blogger et Twitter. (Laurence Allard)
  • Dans cet article se trouve décrit un dispositif tout à fait ingénieux permettant de maintenir la chaine du froid dans le circuit de distribution de vaccins. Nous avions déjà éditorialisé le travail d'une épidémiologiste qui pensait recycler l'énergie en surplus des antennes relais pour maintenir les températures et éviter 2 millions de morts dans le monde. Ce projet utilise un téléphone mobile contrôlé par un dispositif programmable augmentant les capacités des terminaux les plus simples ainsi qu'un capteur de température. Cet agencement technique permet de maintenir la température lors de la distribution des vaccins. C'est par le biais de SMS que sont envoyées indications de température et alertes en cas de rupture de la chaine du froid. Il permet aussi de localiser le transport des vaccins par identification des antennes relais. Cet article présentant ce projet expérimenté dans plusieurs pays est une parfaite illustration de l'ingéniosité des acteurs du développement. (LA)
  • La recharge des téléphones mobile demeure un champ d'innovation relativement intense. D'autant que certaines situations d'urgence nécessitent des solutions adaptées. C'est le cas de cette invention mis au point au Japon dans le contexte du Tsunami du 11 mars 2011. Elle permet de recharger un téléphone en étant raccordé par câble USB à une bouilloire dont les bandes de céramiques thermoélectriques matériau génèrent de l'électricité grâce à des différences de niveaux température comprises entre les 550 º C et 100 º C. Ce type de technologie est issue du fond public de la recherche nationale japonaise dont sont issues différentes sociétés chargées de promouvoir cette recherche publique. L'usage de cette bouilloire-chargeur est prévu dans des situations de crise avec coupures d'électricité mais aussi dans les pays en développement où l'accès à l'énergie électrique représente un problème important. (Laurence Allard)
Publicités
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

links for 2011-09-20

  • Voici un bon exemple de mise en avant des données recueillies par l'UIT des indicateurs de télécommunications dans le monde. Il apparait que les dix dernières années soient caractérisées par un accès à la technologie principalement en téléphonie mobile dans toutes les régions du monde, pays développés,pays émergents (BRIC) et pays pauvres. Ainsi, en 2002, le taux de pénétration du cellulaire mobile ne dépassait 100% que dans 2 pays. En 2010, cette barre des 100% concerne une centaine de pays avec des taux de pénétration supérieurs à 150% dans 17 pays. A noter qu'en 2010, deux-tiers des habitants des pays pauvres (PMA) étaient desservis par la téléphonie mobile et le taux de pénétration du mobile ne restait inférieur à 5% que dans deux des 49 PMA. Et si le taux de pénétration de l'internet dans le monde atteint les 30% en 2010, il était de 4,6% en 2010, contre 0,1% en 2000 et avait atteint le taux actuel dans les pays développés dès 2001. (Laurence Allard)
  • Le cloud computing a joué un rôle non négligeable dans le développement des terminaux mobiles dissociant consultation et stockage sur un même appareil comme c'était le cas avec le principe de l'ordinateur machine de mémoire et de calcul. Il demeure cependant que l'existence des data center, ces centres de stockage de données qui ne sont pas dans les nuages" mais dans des lieux physiques abritant d'importants serveurs informatiques, soit parfois critiquée en regard de leur facture énergétique. En effet, les data center représentent 1.5% de l’électricité consommée mondialement et leur facture a augmenté de 56% en 5 ans de 2005 à 2010. Pour tenter de faire baisser ces paramètres défavorables au développement durable, la firme Google a imaginé un data center refroidi à l'eau de mer et basé dans une ancienne papeterie en Finlande, pays au climat froid. Du papier à l'informatique dématérialisée, le symbole est également intéressant comme le note cette annonce. (Laurence Allard)
  • Que font les réseaux sociaux au monde du travail, aux organisations ? Quelles sont les frontières entre vie privée et vie professionnelle réaménagées par les technologies de communication contemporaines ? Ces questions doivent faire l'objet d'investigations empiriques pour une connaissance plus approfondie des mutations en cours. Dans ce cadre, il est intéressant d'observer comment certaines entreprises fixent des normes de communication à leurs employés. C'est le cas du Guide des bonnes pratiques de France Télévision, dont les journalistes notamment sont confrontés avec les autres membres de leur profession par exemple aux pratiques de livetweet et des "données" délivrées en temps réel qui ne répondent pas toujours aux modes institutionnalisés de production de l'information. Ainsi, il y est conseillé de dissocier la parole des employés de celle de l'entreprise et d'assurer le cas échéant une continuité entre ce qui est dit à l'antenne et sur les sites on line. (LA)
  • Au moment ou Google lance son portefeuille mobile, décrit dans un lien de l'article – qui rend possible le paiement par le biais des technologies NFC depuis son téléphone portable dans lequel sont aussi mémorisées cartes bancaires, cartes de fidélité et réductions, Mastercard qui participe au service Google Wallet, a proposé une expérimentation plus qu'originale. Basé sur le périphérique Kinect de Microsoft qui permet notamment la reconnaissance du mouvement et couplé à une application baptisée QkR, ce dispositif permet de lire des Qr Code mais possède aussi des fonctions de reconnaissance d'une signature par voie orale. Les deux usages prescrits sont pour l'instant de pouvoir commander et payer les produits vus sur son écran de télévision connecté à ce dispositif ou d'avoir accès au menu d'un livreur sur ce même écran, de commander et ensuite régler la note toujours par l'application imaginée par Mastercard. Le futur du paiement mobile reste donc à développer. (Laurence Allard)
  • Cette infographie dresse un panorama relativement complet des usages des médias et des technologies de communication suivant deux variables. Même si les catégories de génération comme Millenials sont critiquées par leur dimension par trop générique, il peut être éclairant d'entrer dans la connaissance des pratiques par ce critère si il est affiné entre adultes/adolescents au sein des 17-29 ans. L'autre critère retenu est celui de la temporalité des usages. Ce dernier critère est primordial dans un écosystème médiatique contemporain dont l'ampleur est inégalé allant du livre à la tablette, de la radio à l'ipod, de la télévision à l'ordinateur et au mobile. La distribution entre terminaux et réseaux est en grande partie modelée par les rythmes de la vie quotidienne, professionnelle, familiale. Ce qui rend cette infographie fort instructive lorsque l'on compare ces 5 grandes tranches horaires. On observe ainsi le tout numérique des Milleniums et l'hydridation pour les plus âgés. (LA)
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

links for 2011-09-12

  • Le portail gouvernemental du Ghana officialise le projet d'une ONG internationale de lutte contre la traite des humains notamment l'exploitation sexuelle. L'accent est mis sur notamment l'infrastructure d'ensemble du projet pour permettre aux victimes de reconstruire une vie. C'est une campagne de sensibilisation sur toutes les formes de la traite des personnes en direction également des enfants et des jeunes pour les informer et les prévenir contre cet esclavage moderne. Des projets similaires ont été développés par exemple à la frontière de la Chine et du Vietnam pour signaler des disparations de jeunes femmes qui étaient ensuite livrées à la prostitution de force. (Laurence Allard)
  • Un article relatant les efforts en termes de bilan carbone de la firme Google traités sous un mode peut-être un peu trop élogieux mais qui synthétise quelques chiffres utiles à faire connaître. En 2009, la firme avait très critiquée notamment avec le rejet dans l'atmosphère équivalent à 7g de CO2 de son célèbre de moteur de recherche, soit autant que de faire bouillir l'eau pour une tasse de café. Pour 2010, Google livre lui-même ses propres chiffres, schémas à l'appui. Ainsi une année de fonctionnement de gmail fait dépenser moins d'énergie que de boire une bouteille de de vin de 750ml soit A,2 kg de CO2 et 3 jours de YouTube l'équivalent de l'énergie nécessaire à la fabrication et à la distribution d'un DVD, soit 3 kg CO2. A noter que cette dernière équivalence a été manifestement choisie pour mettre en avant les vertus écologiques du stockage dans le cloud computing à l'heure de la dématérialisation des biens. (Laurence Allard)
  • Un sondage de l'institut Comscore nous renseigne sur les pratiques de la vidéo sur mobile aux USA. Les mobinautes sont 16 millions à avoir regardé au moins une vidéo sur leur mobile au cours du deuxième trimestre 2011. Ce qui représente environ 7% des possesseurs de téléphones mobiles, au nombre de 234 millions aux USA. La vidéo sur mobile est pratiquée par des hommes à 61,8%. 53,7% d'entre eux sont âgés de moins de 35 ans. Quant aux 25-34 ans, ils représentent près d'un tiers des consommateurs vidéos clips via le mobile. A approfondir sur les genres vidéos visionnés, les pratiques solitaires ou collectives de visionnement ainsi que les modalités ou non de partage de ces contenus via ces mêmes mobiles. (Laurence Allard)
  • Le sondage réalisée par Nielsen aux États-Unis portant du 2è trimestre 2010 au 2è trimestre 2011 apportent des éclairages instructifs sur les possesseurs de tablettes et d'ebooks en termes de socio-démographie. Il apparait que sur cette période, les lecteurs d’ebook sont désormais plutôt des lectrices avec un chiffre s'élevant de 46 % à 61%. Le phénomène inverse est notable pour les tablettes possédées désormais à 57% par des hommes. Les inversions de tendance sont aussi à noter concernant les âges : plutôt majoritairement jeunes, entre 13 et 34 ans à 62%, les possesseurs de tablettes ne représentent plus que 46% dans cette tranche d’âge avec une augmentation des 45-55 ans et des plus de 55 ans de respectivement 5% et 9%. De même pour les ebooks avec 65% des lecteurs entre 35 et plus de 55 ans. Une marque de la diffusion de ces objets dans la population mais qui demanderait à être nuancée sur leur répartition entre femmes et hommes ainsi que leurs usages propres. (Laurence Allard)
  • On peut dire qu'il existe désormais un champ assez passionnant d' innovations dans le journalisme digitalisé en réseau avec notamment les visualisations ou des récits transmédia. Ce format original d'interview se basant sur les vues du service de Google "Street View" est à remarquer. C'est ici l'espace qui sert de support à l'évocation de moments-clés de la personne interrogée – un des pionniers du blogging musical. La possibilité de visualiser le décor réel des tournages marquants de la Blogothèque ou des voyages du bloggeur Chryde induit une dimension hautement réaliste de ces évocations. C'est un usage de l'annotation de l'espace permise par les GIS en ligne relativement inédit et qui ouvre des perspectives de création à suivre. (Laurence Allard)
  • Avec leur GPS ou leur accéléromêtre, les smartphones sont souvent décrits comme des "capteurs sensibles" permettant de traiter le mouvement ou la position géographique. Cet article vient s'intéresser à une phase futuriste du développement des téléphones mobiles, à savoir la possibilité de capter et transmettre non pas seulement des données physiques mais également émotionnelles. Un designer de l'Université des Arts de Berlin a ainsi mis au point sous la forme de prototypes un téléphone qui peut retransmettre une poignée de main, un autre la respiration et enfin le baiser grâce à un capteur d'humidité. Ces prototypes semblent bien plutôt le support d'une discussion sur les formes à venir de la communication hors des contraintes du paradigme de la "voix lointaine" sans contact physique. Et si les smileys des SMS représentent une façon de communiquer son émotion dans ce cadre de la communication à distance, ces mobiles sensibles évoquent d'autres voies possibles. (Laurence Allard)
  • Depuis quelques mois, le nouveau format html5 qui avait accompagné le développement de l'Internet apparaît de plus en plus comme un sérieux concurrent des autres langages qui permettent des développer des applications mobiles, au point de devenir hégémonique à son tour? Mais au-delà du mobile, c'est à une autre innovation majeure, celle de
    la télévision connectée, que s'attaque ce langage avec la sortie d'un "framework" (suite d'outils permettant de simplifier le travail des développeurs) en html5 pour le champ de la TV
    connectée. En réalisant un framework html5 pour la TV connectée dite encore Smart TV, la société Opera vise de fait à ouvrir le champ de l'innovation en la matière de la même manière que les première version de
    html avaient permis les principales innovation du web, ce framework, basée sur un langage libre et ouvert pour la télévision connectée va permettre à de nombreux développeurs de proposer de nouveaux services pour les constructeurs de Smart TV. (Laurence Allard)
  • Quelques nouvelles de Twitter, devenu le fil d'actualité du temps réel pour 400 millions de visiteurs uniques mois parmi les nombreux usages de twitter (expression personnelle, sociabilité, demande de services etc.). Le CEO de ce service a délivré récemment quelques chiffres intéressants et massifs avec 100 millions d'utilisateurs par mois dont la moitié se connectent chaque jour et 55% depuis un appareil mobile. La métaphore du flux diluvien d'informations,d'expressions et autres messages de 140 caractères maximum, puisque Twitter permettait à l'origine de poster des SMS sur le web, est incarnée par ce service avec une somme de 5 milliards de tweets à lire tous les 5 jours, soit une augmentation de 82% par rapport à l'année précédente. A noter que 40% des utilisateurs ne postent pas un message par mois. Célébrités et politiques occupent ce terrain néo-médiatique : 82% des membres du Congrès et 85% des sénateurs américains mais aussi 87% du top 100 des musiciens. (Laurence Allard)
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

links for 2011-09-06

  • Voici une infographie portant sur le marché des jeux vidéos qui montre que 24 millions de Français consacrent près de 27 millions d’heures aux jeux vidéos dont 42% qui dépensent de l’argent à leur sujet. Les dépenses liées aux jeux vidéos devraient atteindre de 3,2 milliards € en 2011. 41% du montant total dépensé est dédié aux jeux neufs.Tandis que les achats par téléchargement augmentent de 22%, les jeux en lignes représentent 26% de ces dépenses.
    Les sommes versées pour les jeux sur les réseaux sociaux augmentent de 11% et sur les appareils mobiles de 9%. Des chiffres instructifs sur ce marché français des jeux notamment en ligne et sur mobile. (Laurence Allard)
  • Ce billet illustre une vidéo de présentation par la NASA d'une WebApp intitulée "Eyes on the Solar System App". Cette application web permet de naviguer dans une version 3D du système solaire. Cette application s'inspire des procédés de visualisation des jeux vidéo et permet de choisir un point de vue n'importe où dans notre système solaire. Ce sont non seulement le mouvement des planètes mais aussi leurs satellites ou les vaisseaux spatiaux de la NASA qui sont observables. Suivant la NASA, "c'est la première fois le public a pu voir l'ensemble du système solaire et nos missions se déplaçant ensemble en temps réel» (Jim Green, directeur de la Division de la NASA Planetary Science). Le but pédagogique de cette application est fortement mis en valeur par l'agence qui souhaite par cet outil démontrer "l'engagement continu de la NASA à partager notre science avec tout le monde." Avec Internet et les applications web comme support privilégié pourrait-on ajouter (Laurence Allard)
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

links for 2011-08-29

  • Basée sur les chiffres de ComScore de Juin 2011, cette synthèse s'attache à la démographie des utilisateurs des réseaux sociaux en fonction du sexe et de l'âge. Facebook arrive en tête avec 74% de la population internet couverte par ce site de réseau social au sein duquel classes d'âge et sexe sont répartis de façon homogène. Vient ensuite Skyrock.com dont l'audience est âgée de moins de 25 ans. Sur Copains d'avant, ce sont plutôt des femmes de plus de 35 ans qui vont fréquenter ce site de réseau social plus ancien que Facebook. Quant aux sites dédiés aux professionnels, en France Viadéo devance LinkedIn avec respectivement plus d'hommes de 35 ans sur l'un et une sur-représentation des plus de 55 ans sur l'autre. Enfin 8% des internautes de plus de 15 ans se sont rendus sur Twitter en juin, des – de 45 ans pour 69% et majoritairement des hommes avec une sur-représentation des femmes chez les 15-24 ans. Des données intéressantes sur le seul visitorat des sites. (Laurence Allard)
  • Cet article revient sur l'usage des technologies pendant l'ouragan baptisé "Irène" qui a frappé le nord est des USA . Il fait mention du fait que plus de la moitié des adultes américains utilisent les réseaux sociaux, que 35% disposent de smartphones et que 78% sont connectés à Internet. L'auteur insiste sur la forte demande d'informations actualisées en temps réel sur l'ouragan des habitants des zones concernées. Il rappelle ainsi que dès les premières secondes de la catastrophe naturelle, des vagues de tweets ont submergés le site Twitter. Des cartes de la situation et des demandes d'aide ont été ainsi confectionnées par des réseaux de citoyens utilisant le dispositif désormais populaire d'Ushahidi telles que http://irenerecoverymap.com. Ce qui amène l'auteur a rappeler qu'au moment où l'on parle beaucoup de l'internet des objets, les citoyens sont les meilleurs "capteurs" des situations de crise. Ainsi "l'internet des citoyens" allié à des données ouvertes semble le plus adapté.(LA)
  • Nous avons plusieurs fois dans cette veille pointé le rôle désormais géo-stratégique de Google à travers son service de cartographie Google Maps. Ici ce bref article mentionne le fait qu'après la prise de tripoli par les rebelles opposés au régime du colonel Kadhafi dans la nuit du dimanche 21 au 22 août, le service Google Maps a repris le nouveau nom de la Place Verte, symbole du pouvoir démis et rebaptisée "Place des Martyrs". L'histoire cartographiée en temps réel en somme. (Laurence Allard)
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

links for 2011-08-01

  • Alors que ePresse Premium, kiosque numérique disponible pour iPhone et iPad, a été lancé début juillet, il est intéressant de se pencher sur cette enquête portant sur les "lecteurs digitaux" menée pour Havas par CSA. Les personnes interrogées passent 37 minutes par jour sur les publications numériques par opposition à 22 minutes par jour sur la presse écrite. La consommation des médias est distribuée entre sites web pour 51%, 31% pour les éditions électroniques et 17% pour les applications. Les temps de lecture se focalisent en milieu de matinée pauses pour la lecture web et les applications à la pause de midi. Puis dans la soirée sur le web ou via une application. Ce qui est recherché par les lecteurs digitaux est l'information en temps réel, l'accès libre, la disponibilité mais aussi une sélectivité par rapport aux éditions papier. Une enquête quantitative qui peut donner quelques pistes pour les futures offres de l'édition numérique en France. (Laurence Allard)
  • Ce billet du site de l'INRIA présente deux entretiens sur des projets de réalité augmentée menés en collaboration avec la société Layar, pionnière en la matière. C'est tout d'abord le directeur de la technologie de cette société néerlandaise qui est interrogé et qui explore les perspectives de la réalité augmentée notamment en matière d'informations locales, de connaissances histoires ou d'expériences artistiques. L'hypothèse de travail de Layar est d'enrichir l'espace par des contenus ajoutés par des citoyens, des artistes ou des municipalités et ainsi d'utiliser les possibles de la réalité augmentée comme un média, un moyen d'écriture, de communication et d'information. La seconde interview est celle de l'enseignant chercheur Jacques Lemordant qui travaille à l'INRIA sur des projets de réalité augmentée à Grenoble notamment pour des dispositifs de guidage à destination des déficients visuels soulevant des enjeux de précision de la localisation et de la visualisation par calque.(LA)
  • De nouveau, les prévisions de dépenses en matière de technologies de communication dans le monde sont scrutées et actualisées. Ainsi, selon le cabinet Gartner, ces dépenses augmenteraient de 7,1% en 2011 contre une hausse de 5,6% prévues initialement. Elles devraient atteindre 3, 6 milles milliards de dollars en 201 avec notamment pour les télécoms, 2 140 milles milliards de dollars prévus soit une progression de 6,9%. A noter que les catastrophes naturelles du Japon n'ont pas eu l'impact négatif redouté et qu'une croissance des dépenses est également prévue dans le pays. (Laurence Allard)
  • Ce billet pose une question pertinente notamment face à l'offensive de la firme Google en matière de technologie NFC. Après son portefeuille NFC, la firme propose dans son service de réseau social "Google +" des fonctionnalités de partage de données via la technologie de communication en champ proche. Interrogé dans l'article, le directeur de Google estime qu'à l'horizon 2014, seulement 1 smartphone sur 5 serait équipé en puce NFC mais que seulement un consommateur sur cinq est actuellement intéressé par des paiements sans contact et que 26% n'en ont jamais entendu parler. Des chiffres réalistes avancés par le directeur d'une société qui selon ses termes peut proposer déjà les technologies mais semble conscient qu'une phase de socialisation en termes d'équipements et de pratiques réelles est nécessaire. Ce qui est assez rare dans le discours d'accompagnement des technologies de communication et qui est donc à noter (Laurence Allard)
  • Cet article du chercheur Nicolas Nova fait un point sur les différents types d'expérimentation dont le territoire urbain fait l'objet. D'une part, le champ des offres en matière de géolocalisation pour les commerces ou les transports et les projets culturels, touristiques, artistiques mais aussi de gestion ou d'informations municipales de réalité augmentée. D'autre part, le champ de création des espaces dans les villes (où réside 50% de la population mondiale) dédiés à l'innovation technologique, au plan de la conception comme de la socialisation aux usages, comme les fablabs ou living labs. Au plan des enjeux sociétaux, le chercheur pointe la problématique de la vie privée et les risques liés à l'intrusion du numérique dans la ville. Au plan des concepteurs, il met l'accent sur un grand écart entre les représentations de la science fiction et celles issues de l'informatique de bureau, qui sont toutes deux des freins à la véritable innovation. (Laurence Allard)
  • La secrétaire d'Etat Hilary Clinton a engagé un programme de soutien à l'engagement des femmes dans l'innovation technologique, de la Silicon Valley à l'Egypte en passant par le Kenya. Ce programme intitulé "TechWomen" propose notamment à des jeunes filles du Moyen Orient et d'Afrique de participer aux USA de participer à la formation "TechGirls" afin de les aider à investir dans les TIC. Dans le discours de présentation de cette formation, Hilary Clinton cite, de façon significative, la façon dont les téléphones portables sont, partout dans le monde, utilisés par les agricultrices pour être informées du prix de leurs récoltes, par des professionnelles de santé pour que femmes enceintes et jeunes mamans puissent obtenir des conseils de soins, par des étudiantes qui apprennent l'anglais grâce à des applications mobiles. "TechWomen" s'inscrit dans une ligne diplomatique dite "smart power' dans lequel la technologie est utilisée pour diffuser les valeurs des USA. (Laurence Allard)
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

links for 2011-07-25

  • Cet article fait le point sur la situation des femmes et du portable. Il prend pour point de départ le drame d'une femme afghane battue par son mari lorsqu'il a découvert qu'elle possédait un portable. Certains chiffres sont utiles tels ceux du programme mWomen du GSMA qui estime que 38% des femmes contre 48% des hommes possèdent des téléphones portables dans les 149 pays d'Afrique, d'Asie, d'Amérique latine, du Moyen-Orient et d'Europe orientale. Ainsi, une femme dans ces pays est à 21% moins susceptibles que d'un homme d'avoir un mobile. Sont ici rappelés l'apport du portables pour les femmes avec des services de SMS permettant de disposer d'une somme d'argent sans les craintes d'agression ou de recevoir des informations sur l'ouverture des puits communaux. En Afghanistan plus particulièrement, on note sur un an une augmentation de 23% des nouvelles abonnées. Dans ce pays comme en Inde et au Népal, une femme est de 37% moins susceptible d'être connecté qu'un homme. (LA)
  • Le centre de recherche Pew Internet vient de publier en ce mois de juillet 2011 une étude importante sur l'adoption du smartphone aux USA. Parmi les données intéressantes qu'une telle étude apporte, mis à part les traits de comparaison à établir pour la France en ayant à l'esprit que la société américaine n'est pas la société française à de multiples égards, on trouvera résumer ces quelques chiffres. 83% des adultes américains possèdent un téléphone portable dont 35% sont des smartphones. A noter également que 87% des propriétaires de smartphones vont utiliser leur téléphone mobile pour naviguer sur Internet et lire des emails etc. .Et de façon significative, 28% utiliseront ces smartphones comme premier terminal d'accès à l'internet. (Laurence Allard)
  • Dans cette série de slides, différents entrepreneurs et directrices de société donnent leurs versions du futur du mobile. Pour beaucoup, comme le résume la phrase titre, le mobile concernera toutes les choses que nous utilisons ou qui nous sont utiles : portefeuille, porte-clé, voiture, dossier médical ou capteur de pollution. Avec les dernières expérimentations en paiement mobile, mheath, voiture connectée, tourisme augmenté, ce futur semble proche. Une nuance à apporter cependant sur ces visions. Le mobile semble devoir être dans toutes les choses de la vie de tous les jours plutôt que d'être toutes ces choses car l'histoire des technologies montre qu'il n'y a jamais de substitution totale d'une technologie mais plutôt des aménagements, des adaptations, des glissements dans les pratiques comme dans les dispositifs. Mais l'histoire peut aussi se tromper…(Laurence Allard)
  • Le rapport du cabinet de consultants "Chetan Sharma Consulting group" fournit des données à la fois impressionnantes pour le présent et prometteuses pour l'avenir en ce qui concerne l'industrie des télécoms. L'ensemble du marché mobile pèse désormais 2% du PIB mondial avec 6 millions d'abonnements prévus pour la fin 2011. Les smartphones totalisent 26% des téléphones dans le monde. La guerre commerciale entre opérateurs, constructeurs et groupes numériques est intensément concurrentielle. Cependant, dans le secteur des tablettes domine une firme qui a innové en la matière, à savoir Apple. On peut observer deux marchés avec des classements de firmes distincts. Pour les smartphones, Android et Apple se placent devant Nokia et RIM qui se disputent la 3ème place. Quand au marché des téléphones plus simples, Nokia reste dominant. Suivant les termes du rapport, le mobile est une technologie globale qui a remodelée la façon dont tous communiquent, consomment et se divertissent. (LA)
  • Il s'agit d'une campagne marketing certes mais qui a frappé quelque peu les esprits car elle met en scène de façon réaliste le développement du mCommerce. Une chaîne de magasins sur internet coréenne avait recouvert les murs du métro d'images de vitrines et de produits avec des QR Code correspondant pouvant être scannés via un mobile. Les courses ainsi faites sur le quai du métro pouvaient être livrées directement à domicile. La campagne a été primée et de fait, cette mise en scène d'un faux supermarché dans un lieu symbolique de la mobilité avec le rôle réalisateur de courses virtuelle par le téléphone portable couple différents types de rapport à la réalité de manière originale. (Laurence Allard)
  • Dans le cadre d'un programme de recherche oeuvrant au développement du domaine de l'ophtalmologie dans le mHealth, le MIT après les tests de vision propose un diagnostic de cataracte. Il s'agit d'un appareil de test qui se fixe sur un smartphone et scanne le cristallin de l'oeil. Cet appareillage permet de capter les variations de certaines parties du cristallin et ainsi de diagnostic l'état d'avancement de son opacification. Ce programme de recherche vise notamment les zones rurales des pays en développement que des personnels de santé peuvent aller visiter munis de téléphones ainsi équipés. (Laurence Allard)
  • Le laboratoire du MIT Senseable City est connu pour ses visualisations basées sur les appels téléphoniques mobiles et la façon dont ils remodèlent la géographie des villes. Ici les chercheurs du MIT se sont intéressés aux USA dans leur ensemble et ont permis d'observer comment les frontières instituées il y a 200 ans sont dans la pratique téléphonique du portable reconfigurées. Ainsi apparaissent des "super états" comme l'Arizona ou le Nouveau Mexique, la Louisiane et le Mississippi. D'autres états sont quasi insularisés très peu connectés à d'autres comme l'Indiana, l'Ohio ou le Colorado. Et puis il y a des liens forts entre Etats éloignés comme New York et la Floride qui semblent en regard des connexions mobiles presque voisins en raison de la migration d'hiver des retraités new yorkais pour la chaleur de la Floride. Des visualisations à la fois belles et riches d'enseignements dont on aimerait voir le résultat pour la France et ses territoires diasporiques. (Laurence Allard)
  • succès certain avec 100 millions d'utilisateurs dans le monde et avec un rang de deuxième réseau social aux USA. Cette infographie donne en un coup d'oeil des éléments de quantification intéressants sur l'usage de LinkedIn. On peut observer ainsi que 35% des usagers de ce site le regardent une fois par jour, le mettent à jour pour 37% régulièrement. Le réseau professionnel s'avère en fait moins dédié à la recherche d'emploi qu'au fait de cultiver son réseau professionnel et apporter des clients potentiels à l'entreprise ainsi que pour rester en contact avec des collègues clients ou employeurs. (LA)
  • Un article qui montre comment le trucage photographique peut aussi permettre de protéger les photographes dans des contextes difficiles. Ainsi des chercheurs ont mis au point un traitement numérique permettant de modifier la perspective de prise de vue afin de ne pas permettre de retrouver les photographiés et photo-reporters comme cela avait été le cas par exemple en Birmanie en 2007. (Laurence Allard)
    (tags: photos trucage)
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire